Pantone Pharmakon / Pharmakon akon

Ce n’est pas le choix « avant-gardiste » du Rose quartz 13-1520 et du bleu Sérénité 15-3919 qui nous laisse sans voix. Ce n’est pas non plus la débauche de moyens, du bureau de prospective au fameux tour du monde des tendances. Non ! Ce qui nous laisse sans voix, c’est la justification de ces couleurs, le story-telling de la vacuité et du consensus assorti de bienveillance hyper-glycémique.

En abordant ce jour de fête qu’est le dévoilement de la couleur de l’année 2016 selon Pantone, nos cœurs battaient à l’unisson. Curieux de connaitre l’état de nos sensibilités face à l’air du temps, la correspondance de nos paris en termes de prospective, nous nous rendions, fébriles, sur le site web de Pantone. C’est d’abord à la vue des couleurs choisies que notre enthousiasme retomba. Rose bonbon et Bleu layette … « Are you kidding us ? »

Quel pari Pantone fait en nous vendant ces couleurs pour 2016, quand la tendance de 2015 est au pastel plus particulièrement au Nude dans la mode ?

La dogma Pantonienne ne donnant réponse, nous regardâmes la vidéo de teasing. D’abord un montage épileptique et anxiogène So 90’s ; puis une figure en aere, le bruit se fait silence, et un vœux de miss France : « moi, personnellement, je suis pour la paix dans le monde ».

Pantone est pharmakon / pharmakon akon ! Poison et médicament. Une dichotomie dans l’air du temps, malheureusement plus dans la tendance.


Share on Google+Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone